La Lanterne Magique – une formule magique

Une dizaine de jours avant chaque séance, tous les enfants membres du club reçoivent à domicile un petit journal illustré qui leur présente le film au programme. En le lisant de manière autonome ou en famille, les enfants peuvent se préparer à la vision du film et se familiariser avec les termes cinématographiques.

Le jour de la projection, ils sont accueillis au cinéma par deux animateurs qui dialoguent avec eux à propos du film. Pour des raisons pratiques, ces derniers sont surnommés le Savant et le Naïf, mais ces qualificatifs ne sont pas connus du public. Ces animateurs sont les mêmes à chaque séance, ce qui rassure les enfants et installe un rituel. Juste avant la projection, un dialogue didactique (pré-animation), puis un petit spectacle pédagogique (animation) leur explique de façon ludique les particularités du film et les prépare à la grande découverte du cinéma. La Lanterne Magique met à disposition de tous les animateurs le matériel pédagogique complet correspondant à chaque film: journal, argumentaire, pré-animation, animation, notes sur le commentaire.

Le journal: un document illustré à lire en famille
Dessiné et écrit de façon à susciter l’envie de découvrir le film, le journal de La Lanterne Magique prépare les enfants à la projection en attirant leur attention sur les spécificités du film – lesquelles feront l’objet d’une introduction didactique et pédagogique en début de séance lors de la pré-animation et de l’animation. Illustré par le dessinateur Noyau, alias Yves Nussbaum, ce journal est éloigné de l’esthétique des films. Grâce aux dessins, ce document se prive volontairement de photos liées au film, de manière à ce que les enfants ne conçoivent pas de préjugés, par exemple quand les films sont en noir et blanc. Cela permet de donner aux plus jeunes la possibilité de se rendre au cinéma avec un regard neuf. Afin d’inciter les enfants à lire le journal, le Savant s’appuie sur son contenu pour structurer la pré-animation, durant laquelle il invite les enfants à venir sur scène pour partager leurs connaissances.

L’argumentaire: une programmation cohérente
Ce document justifie les choix de la programmation. Rédigé pour chaque film présenté à La Lanterne Magique, l’argumentaire expose brièvement les raisons pour lesquelles tel ou tel film mérite d’être vu par les enfants. Il aide les organisateurs et les animateurs à répondre aux questions des parents qui, parfois, ne connaissent pas les œuvres programmées à La Lanterne Magique.

La pré-animation: un dialogue avec les enfants
Suivant un déroulement précis, la pré-animation voit le Savant, passionné de cinéma, dialoguer avec les enfants à propos du film qui va être projeté. Afin de conduire cet échange, l’animateur qui tient le rôle du Savant peut s’appuyer sur un document pédagogique de pré-animation lui permettant de développer les points essentiels à la bonne compréhension du film. Il trouve aussi dans ce document les informations pour répondre à d’autres questions plus pointues, que les enfants pourraient être amenés à se poser ou à lui poser.
D’une grande richesse, les documents de pré-animation qui sont créés pour chaque film, offrent la possibilité au Savant de faire des liens entre le cinéma, l’Histoire, les cultures et les arts.

L’animation: un spectacle amusant et formateur
A chaque fois différente, l’animation est l’occasion d’accueillir un nouveau comédien surnommé l’Artiste, différent à chaque séance, qui vient compléter le duo habituel Savant-Naïf. D’une durée d’environ 10 minutes, l’animation est toujours très attendue par les enfants. Le Savant, le Naïf et l’Artiste jouent un petit spectacle destiné à mettre en exergue, de façon ludique, les aspects thématiques, techniques ou historiques liés au film. Ce spectacle est précisément scénarisé en fonction de chaque film. Les animateurs reçoivent le scénario d’animation et le répètent ensemble bien à l’avance. En plus des costumes, des accessoires et des éclairages, les animations font intervenir des médias et des supports différents: des extraits vidéos, des morceaux sonores, voire des films spécialement tournés pour l’occasion.

Des films bonimentés et accompagnés en musique
Quand le film est muet, la projection est accompagnée d’un commentaire assuré au micro par le Savant, ainsi que d’un pianiste ou d’un orchestre. On revient ainsi aux premiers temps du cinéma où la personne chargée de ce commentaire était appelée le Bonimenteur. Ce dernier lit les intertitres et complète les images par des commentaires plus ou moins détaillés de manière à faciliter la compréhension des enfants. Le but est de leur permettre de bien saisir la trame du film et de rester concentrés. En amont, l’animateur reçoit des notes sur le commentaire et un DVD afin de bien préparer ses boniments. Au fil des ans, La Lanterne Magique a pu faire l’expérience que les films muets, qui pourraient paraître rédhibitoires de prime abord, sont particulièrement appréciés du jeune public.

Cet article est également disponible en: Anglais Allemand Italien Espagnol